F

 

Famine :
période durant laquelle la nourriture et l'eau sont rares, et les humains et les animaux meurent de faim. Cela se produit généralement après une guerre ou une sécheresse, quand les produits agricoles n'arrivent pas à pousser.

Faucardage :
coupe des herbes des rivières et des marais au moyen d'une grande faux.

Filtre :
accessoire de robinetterie permettant d'éliminer les corps étrangers pouvant détériorer un compteur d'eau. Appelé aussi boîte à boue ou boîte à crépine.

Flaveur de l'eau :
elle est déterminée par quatre goûts (amer, salé, sucré et acide) détectés par les papilles gustatives, par des odeurs détectées par le nez et par la limpidité détectée par les yeux.

Fleuve :

c'est un cours d’eau qui aboutit à la mer. En général, il donne son nom au cours d'eau le plus long entre sa source et la mer (ou l’estuaire). Les autres qui l’alimentent sont des affluents.

Floculation :
étape du traitement de l'eau potable, la floculation rassemble sous forme de flocons, des particules d'une solution colloïdale (petites particules en suspension dans l'eau).

Flottation :
étape spécifique de la clarification dans le traitement de l'eau potable. Elle consiste à séparer l'eau des éléments solides qu'elle pourrait contenir. Elle est pratiquée avec de l'air dissous injecté dans l'eau, mais dans certains cas particuliers celui-ci peut être enrichi en oxygène ou en ozone. Les fines bulles d'air s'accrochent aux éléments solides qui remontent à la surface avant d'être raclés pour être éliminés. L'eau flottée est évacuée par le bas du flotteur.


Fongicide :
produit qui empêche le développement des champignons et des moisissures ou les détruit. Les fongicides, comme les autres pesticides, peuvent se retrouver dans l'eau. Ils sont toxiques et parfois cancérigènes.

Fontaine :
construction comportant une alimentation en eau et généralement un bassin, destinée, à l'origine, à la distribution de l'eau potable au sein d'un groupe d'habitations et aujourd'hui plutôt architecturale et décorative.

Forage :
émergence artificielle d'eau souterraine en profondeur. C'est également l'ensemble des techniques permettant de creuser un puits en vue d'exploiter un aquifère dans les meilleures conditions. Les techniques varient selon la nature des terrains à traverser :

- le battage, méthode la plus ancienne, convient aux forages de faible à moyenne profondeur dans les calcaires fissurés. Il consiste à laisser tomber un outil lourd et taillant (le trépan) sur le terrain à traverser.
- le
rotary convient aux forages profonds dans les terrains meubles ou tendres (sables, craie). Il utilise la rotation d'un outil taillant au bout d'un train de tiges soumis à une pression contrôlée. De l'eau ou de la boue est injectée dans le forage pour refroidir l'outil et assurer la paroi du trou.
- le
marteau "fond de trou" avance rapidement à travers les terrains durs (calcaires, granites...). Il s'agit d'un marteau pneumatique fixé au bout d'un train de tiges.

Fosse septique :
appelée aussi "fosse toutes eaux", cet ouvrage permet l'épuration des eaux usées des habitations individuelles. Cette fosse parfaitement étanche, reçoit les eaux ménagères (cuisine, salle d’eau) et les eaux vannes (W.C.). Elle assure, par fermentation anaérobie (en l’absence d’oxygène), un début d’épuration qui va se poursuivre dans le sol par épandage souterrain constitué d'un réseau de drains.

Frayère :
lieu de reproduction des poissons, où ils déposent leurs œufs.

Fusion :
passage d'un corps solide à l'état liquide sous l'action de la chaleur.